démarrage du blog

Par défaut
 Bon, à part ça j’arrive toujours pas à démarrer réellement mon blog.
 Je voudrais l’intituler " Blog à part,  ( blague à part ) j’avais même commencé à écrire un petit texte mais pssuuit, il s’est évanoui dans les méandres virtuelles.
 Ce qui me faudrait c’est une explication à mon niveau. Tu vois pour certaines choses je suis très fort comme scier des clenches, les remettre à l’envers comme tu a pu le constater l’autre jour chez moi quand je me suis éventré , je veux dire évertué ( dans le verbe évertuer il y a le mot : tuer )  a vouloir remettre en place cette pauvre serrure qui ne m’avait fait aucun mal.
 Tout ce que je touche se transforme en or….dure ! Ma mère me disait déjà que j’étais aussi habile qu’un cochon de sa queue. Quoiqu’ils possèdent une queue en tire-bouchon, alors , si c’est pour ouvrir les bouteilles de vin, je trouve cela  plutôt très habile !
Elle ( ma reum ) disait que j’étais un imbécile heureux, je rétorquais, imbécile mais heureux.
Dès le matin quand je me lève et parfois nous sommes ensemble à nous lever, je veux dire moi et le soleil. Je vais d’abord faire pipi ( oui oui disent les anglais ) , jusqu’à présent rien de bien passionnant par la suite non plus tu le constatera plus tard. Ensuite je chauffe de l’eau pour faire un café que je bois avec du lait de soja, après c’est soit du riz soufflés ou des cornes de flakes toujours avec du lait de soja et pour finir  le jus exprimé d’une ou deux oranges.
 Ouais parce que le jus d’oronge le matin c’est pas terrible et puis c’est pas trop conseillé non plus.
Je vais soit faire une course, pas un tiercé, je ne joue jamais aux chevaux,  ou alors je pars faire une course et même parfois des commissions. En rentrant de mon incroyable odyssée, je commence à préparer mon frichti, je cuisine, je bois un verre ou deux, puis je pars faire une petite sieste bien méritée avec toutes ces péripéties.
Publicités

Une réponse "

  1. je ne sais pas si tu seras ravi que mon commentaire fasse remonter à la surface ce premier billet. Il m\’a rappelé le "bon temps", celui où l\’on se cherchait sur ce blog de malheur, en se faisant des peurs pas possible : où est passé le billet, où sont passées mes photos, qu\’est-ce que je vais bien pouvoir dire "d\’intéressant"…? et surtout, QUI va me lire ? Eh bien, aujourd\’hui, c\’est moi qui ai trouvé ta première bouteille, celle que tu avais lancée sur cet espace. Après avoir dégusté son contenu, je peux te dire, qu\’il est un peu jeune, plein d\’humour et plein de promesses. Comme un vin de Bordeaux, il ne peut que s\’améliorer ! AU SUIVANT.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s