Archives Mensuelles: mai 2008

Site web de Moni Kapsa

Par défaut
ΜΟΝΗ ΚΑΨΑ – Μακρύ Γιαλός.Αξιοθέατα στο Crete Today, τη δικτυακή … ΜΟΝΗ ΚΑΨΑ – Μακρύ Γιαλός.Αξιοθέατα στο Crete-Today,τη δικτυακή πύλη της ανατολικής Κρήτης.Περιηγήσεις σας σε μοναχικές, παρθένες παραλίες,φαράγγια …
www.crete-today.com/s-kapsa-gr.htm – 17k –
 En cliquant sur le lien en mauve. Vous avez le site du Monastère de Kapsa où j’ai vécu pendant une certaine période. Pour voir les photos , cliquez sur celles ci pour les agrandir
Ps: Ma chère Brigitte et Quentin, j’ai trouvé ce site ( j’ai du chercher en grec ) du monastère de Kapsa. Bon voyage virtuel en Crète et en V.O
 
Publicités

Psarantonis / L’âme de la Crète

Par défaut
<object width="425" height="355"><param name="movie" value="http://www.youtube.com/v/XW4Ptwhz4DE&hl=en"></param><param name="wmode" value="transparent"></param><embed src="http://www.youtube.com/v/XW4Ptwhz4DE&hl=en" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="355"></embed></object>
POUR ECOUTER,CLIQUEZ SUR LE LIEN YOUTUBE   Antoni Psarantoni est un grand musicien de lyre crètoise. Son jeu est nerveux, atypique et légèrement iconoclaste. Un véritable virtuose. A écouter pour comprendre l’âme crètoise.

Péripéties crétoises 23

Par défaut
Je n’aime pas les machines, c’est quasi un blocage, une phobie.
Je n’apprécie pas les voitures, (mais j’aime me faire conduire ou de monter sur le plateau des pick up) itou, les tronçonneuses, les taille-haies, les hachoirs électriques, les tondeuses à gasoil, les scies circulaires, les motoculteurs etc.…
C’est pour cela que j’étais très content quand Yourgo s’était proposé de faire le travail à ma place.  Mais je pense que c’est surtout le bruit que j’abhorre, cela me semble une intrusion éhontée dans le milieu naturelle.
Une pollution de plus générée par l’être humain.
Je crois que nous sommes des animaux tellement angoissés par l’existence, que nous nous entourons de bruits, de vacarmes et de fureurs, uniquement dans le but de se rassurer sur nous-mêmes.
Certes, toutes activités génèrent tant soit peu du bruit.
Mais il y a bruit naturelle et pollution sonore.
Faites l’expérience du silence, du calme, lorsque tout autour de vous est plongé dans la sérénité. (D’aucun vous diront que c’est justement cette sérénité qui les oppressent)
Quand vous arrivez à discerner le crépitement des molécules, que vous entendez distinctement votre cœur battre et le sang fluctuer dans vos tempes.
Vous vous sentez faire partie du cosmos.
Dans l’étymologie ancienne le terme cosmos signifiait également la beauté.
L’ordre et la beauté, c’est l’organisation téléologique par excellence.
Nos organes divers sont organisés et tendent vers l’harmonisation qui en est l’équilibre.
Le but suprême c’est la recherche du bonheur.
Trouver sa juste mesure est la chose la plus difficile qu’il soit
Cette notion de juste mesure se retrouve chez Aristote. ‘ Les impulsions de ceux qui n’ont pas le contrôle d’eux même vont dans le sens contraire de ce qu’ils désirent ‘.
Tout est donc une question d’équité et de mesure ?
De là l’obsession de l’être humain à tout vouloir régenter et mesurer ?
Pour l’heure, ma préoccupation c’était de remplir prosaïquement ma brouette de pierres, sans mesurer l’heure ni épargner mon courage.
Rien ne se perd tout se crée. Disait un autre philosophe.
Je ne démentirai pas les propos du grand homme, car les pierres serviront à consolider la clôture.
Ce n’est pas la matière première qui manque.
Nous en avons de tous les modèles.
A l’aide d’une barre de fer, je faisais levier en essayant de bouger un rocher qui obstruait le passage. C’était un trop gros morceau qui ne pouvait prendre place dans la brouette.
Je poussais tant bien que mal cette masse qui était vraiment pesante.
Mais voila, que ce rocher dégringola vers moi par l’inéluctable loi de la gravité et fis donc la rencontre avec ma tête.
Je me tâtai et vis que mon front saignait. J’appelai Manoli qui arriva précipitamment.
Holà, que s’est il passé ? Me demanda t-il.
Oh, rien de bien dramatique, disons  que je tentais d’arrêter ce rocher avec mon crâne ! Lui dis je laconiquement.
Pour trouver un dispensaire dans les environs, ce n’était pas chose aisée.
De plus, Yourgo avait pris la voiture pour aller chercher du gasoil pour le motoculteur.
Par chance sur la route du haut, passait le berger du village.
Nous lui fîmes signe de stopper en lui expliquant brièvement la situation.
Justement ça tombait bien, car il menait une brebis malade  et pouvait donc me conduire chez le vétérinaire.
Le dispensaire étant fermé aujourd’hui.
Ensuite, nous avions bien ri car le vétérinaire m’avait fait un singulier bandage à la tête, on aurait dit un turban de maharaja.
Quand à mon ticheurte il avait été teint en rouge par mon sang.
N’allez pas croire que j’avais tenté d’arrêter ce rocher avec mon crâne, j’avais dis cela pour crâner!  En fait je fus surpris par l’inexorable logique de l’attraction terrestre et des conséquences qui en résultent.
Et, c’est avec ma coiffure de maharaja, que le soir j’ai bu le coup avec les villageois.
En Crète, le sol est tellement pierreux qu’il faut parfois faire appel à une compagnie de dynamitage. Je me souviens de Yannis, (celui des assurances)
qui avait hérité d’une assez grande parcelle pas loin de Sitia.
Il a du faire planter les oliviers à la dynamite.
D’abord vous clôturer tout le périmètre comme pour une alerte terroriste, ensuite vous introduisez une dynamite dans un trou.
(un trou, un olivier, une dynamite, un trou, un olivier, une dynamite, un trou, Un olivier, une dynamite. bon, j’arrête là, je crois que vous avez pigé !)
Bien sûr vous ne mettez pas les deux éléments en même temps.
Il est inutile et dérisoire de fixer le bâton de dynamite sur l’olivier, de plus je conseille de ne pas rester à côté pour voir comment ça fait !
La détonation à quelque chose de jouissif et de festif, un peu comme un feu d’artifice mais sans les fusées multicolores.
Ce traitement fait fendre les roches qui permettront plus tard aux racines des arbres de s’introduire dans l’intimité minérale de la terre.     ( FIN DU BILLET)      ( 2 )