Petite réflexion philosophique

Par défaut

Erastosthène, de l’école d’Alexandrie, deux cents ans avant notre ère, à l’époque où l’on croyait que la Terre était plate, calcula le méridien dans l’hypothèse non reconnue alors, d’une Terre sphérique et à l’aide d’un calcul simple de géométrie élémentaire, trouva la valeur de 40.000 km.
Deux milles ans plus tard, il suffit de lire les mémoires d’Arago, chargé par Napoléon de calculer le méridien d’Espagne, pour se rendre compte des immenses difficultés rencontrées pour une telle opération.
Le procédé utilisé alors, appelé « triangulation », exigeait des années de travail. Aujourd’hui, favorisés par la technique contemporaine, le résultat serait plus rapide.  Ce qui est surprenant, néanmoins, c’est que le résultat est celui trouvé par Erastosthène, sans le secours de la technique, mais grâce à son imagination créatrice.
L’autre exemple qui me vient à l’esprit, est celui du philosophe Kant, très platonicien lorsqu’il s’exprime,  « Il y a deux choses admirables en ce monde : Le ciel étoilé au –dessus de nos têtes et la conscience morale au fond de nos cœur ». Or Kant observait les étoiles, nous sommes au dix-neuvième siècle, on savait alors que la Terre tourne autour du Soleil ainsi que sur elle-même.
Mais l’on était persuadés qu’il s’agissait d’une seule galaxie, d’un système unique.  Kant avait prévu l’existence de milliards d’autres galaxies, et ses précisions ont été vérifiées cinquante ans plus tard par l’astronome américain Hubble, grâce au télescope géant du Mont Wilson en Californie.
Ces deux exemples prouvent, s’il en était besoin, que la méditation, la science, la réflexion solitaire, devancent de très loin le progrès technique et sont comme des lueurs lointaines qui se relaient d’âge en âge pour guider l’humanité.
(Claude Jacques Willard)
(Extrait tiré de la revue : Phréatique / Langage et création (n : 44 /  1988)
£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ£µ
Que pensez vous des exemples cités plus haut par cet auteur ?
L’imagination supplante elle vraiment la science ?
J’ouvre si vous le désirez, le débat.  À vous de me répondre.
 L’observation et l’expérience sont ils les matériaux indispensables pour une bonne compréhension des divers phénomènes scientifiques ou autres ?

 

PS : suite des mes " péripéties à Brighton" dès demain mercredi , si tout va bien.

Publicités

Une réponse "

  1. ils n\’ont que preuve que ce qu\’ils voient.
    non elle ne supplante pas mais elle ouvre d\’autres perspectives de réflexions.
    oui l\’observation et l\’expérience sont matériaux indispensables pour une bonne compréhension des divers phéomènes scientifiques pour distinguer du vrai et du faux.
    bise et à bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s