Péripéties bulgares (3)

Par défaut

₪₪₪₪₪₪₪₪

Cette première visite du refuge de Mourgana, fut donc une très bonne introduction à la vie Bulgare. (la dure vie des montagnards) Le seul petit problème étant de l’ordre linguistique.

Pas évident d’obtenir ce que l’on veut avec précision, lorsqu’on ne cause pas le même idiome.

J’avais donc trinqué avec la bande à Basile. ( les deux Basile plus Yourgo , et je n’étais même pas ivre, malgré les 50° du rakia (‘boisson’ nationale de la Bulgarie) A vraiment dire, j’étais plus ivre de fatigue que du fait de l’absorption de spiritueux.

Je retrouvai facilement le chemin de mon lit, sans m’emmêler dans mes pieds qui traînaient par terre !

J’aurai aimé rester un jour de plus.

 Le lendemain, au moment du petit déjeuner, Yourgo, le responsable du chalet,  (que l’on nomme le khiJâr… c’est la prononciation phonétique de ce terme) se lançât dans des explications incompréhensibles pour des oreilles accoutumées aux sonorités latines, et moins enclines aux tonalités de la langue bulgare, et aux subtilités de la grammaire cyrilliques.

Mais, d’après ce que j’avais pu déchiffrer, il s’agissait du sentier menant au refuge suivant, qui était pour l’instant inaccessible.

Il semblerait, qu’il n’osait pas m’envoyer ainsi tout seul dans la montagne, alors que mon but premier était justement de marcher seul dans la montagne.

Il y avait une large route de terre battue, qui descendait jusque dans la vallée.

Je n’avais pas suivi cette route, mais le sentier balisé comme un vrai pro de la rando !

Le hic, c’est lorsque un arbre était abattu pour diverses raisons, et si le signe du G.R se trouvait dessus, on ne se donnait pas la peine de le remplacer, cela pouvait vous induire en erreur quand à la bonne direction à prendre.

(J’ai eut également ce genre d’incident en Grèce où l’on ne se souciait guère des randonneurs et maintes fois, il fallait suivre plus son intuition, que les marques éventuelles vous signalant le bon chemin.

Ce sont les petits aléas du trekking.) C’est pour cela que dès ma première balade je m’étais perdu, étant donné la rareté, la vacuité, devrai je dire, des signes,marques, ou autres indications de piste.

Alors, ce brave Yourgo pris mon sac à dos et le mit dans son pick up, et nous redescendîmes dans la vallée, en direction de la petite ville de Pirdop.

Ce n’était absolument pas mon programme, et je me disais que cela était  ridicule de redescendre ainsi  dans la montagne pour quand même devoir la remonter quelques kilomètres plus loin !

Valait mieux rester dans les hauteurs dans un dénivelé acceptable et moins astreignant pour les mollets.

Ceci dit, vous êtes dans la montagne, ça monte et ça descend forcément.

Lorsque vous avez bien mouillé votre ticheurte dans un raidillon, et que vous avez tellement sué, que la sueur inonde votre front et coule jusque dans vos chaussures, la récompense, le dessert, c’est la descente !

Arrivés à Pirdop, Yourgo dirigea ses pneus, vers une petite maison inondée de soleil et entourée d’un magnifique potager où se trouvait un puits dont une abondante vigne entourait la margelle.

Il faisait une fraîcheur divine et sensuelle dans ce jardin.

De petits chats gambadaient ça et là.

Ils étaient si frêles que l’on aurait pu les mettre dans un bol de riz.

Pas pour les manger, bien entendu !

Arrive une dame qui furtivement me lance un ‘dobré outro’, bonjour en bulgare.

Apparemment, je devais attendre ici.

Elle vaquait à ses occupations, allait chercher des œufs, arrosait ses plantes, donnait à manger aux chats etc…..

Moi j’attendais, assis dans ce jardin, appuyé contre un petit muret

Devrai je dormir ici ce soir ?

Je ne recevais aucunes explications concrètes (mais c’était probablement à cause de la barrière de la langue)

J’ignorais complètement la suite du programme,  finalement, elle me fit signe de la suivre et nous allâmes dans son garage où nous embarquâmes dans une jeep, direction le refuge de Paskal.

A   S U IV R E ………………………………………

₪₪₪₪₪₪₪₪

Publicités

"

  1. Dobré outro Christian.Du rakia au pick-up, de la montagne à la vallée, de la bande à Basile à une bande de chatons, voilà les premiers jalons de ton périple posés, en avant pour le refuge de Paskal.

  2. 1/ le premier paragraphe montre un parfait déni de boisson : tu bois avec les autres "pink flyod" , ah non la "Bande à Basile, et après tu trouves drôle d\’avoir des pieds qui traînent !2/ Il me tarde de lire la suite du récit : aurais-tu fait tout ce périple en montagne, le fessier calé dans le pick-up ?3/ pas étonnant que tu n\’aies pas vu d\’ours : l\’alcool et la conduite ne sont pas compatibles.Il faut choisir "boire ou conduire" ! Mais, je l\’avoue, je ne sais pas le dire en Bulgare !C\’est peut-être ce que te disait Yourgo !!!Bisous.PS : laisse les chats tranquille !

  3. Dober den…(ça, c\’est quand c\’est pas le matin…) En fait, dobro=bon et outre=demain…logique, quand c\’est le début de la journée…! Je me régale des anecdotes de ton voyage…C\’est vrai que les Bulgares ont une nette tendance à vouloir "protéger" leurs hôtes! Sympa…mais parfois un peu pesant! Je leur pardonne volontiers ce petit travers qui n\’est finalement que l\’exagération d\’une de leurs qualités : l\’hospitalité. Dans quelques jours…j\’y aurai droit!

  4. Dis la fatigue a bon dos ! T\’étais saoul … tout court ! avec les rasades que tu ingurgites … je parie que tu n\’as pas vu le nounours dans ton lit !

  5. Tu es certain que le dosage n\’était pas supérieur à 0.5?????????Je pensais qu\’on t\’avait pris en otage….mais prenant connaissance de la suite du programme: rassurée!!!!!!!T\’imagines, si on avait demandé une caution aux aminautes pour te libèrer ….du garage!!!

  6. c\’est ça, oui, pour la caution !!! Après les vacances, plus de sous !!! Mais demande à Marie, ele n\’est pas encore partie, la cagnotte est pleine !

  7. elle est folle cette Ma-Jo!!!!!!!!!Elle pense que j\’étais Trader chez Fortis!!!!!!!!!!Je vais lui donner mon N° de compte pour renflouer ma cagnotte…….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s