Péripéties bulgares (7)

Par défaut

            ₪₪₪₪₪₪₪₪

 

 Dans ce chalet, vivait toute une famille (voir
billet précédent)

 Il y avait Malina , son mari Rouman, son fils
Pavlev, son petit fils de cinq ans qui se nommait Yveline, deux femmes, Iskrèna
et Estella, et puis son grand fils Toli.

Ambiance familiale, on mangeait la
popote de la patronne.

(c’était mieux que manger sa
papatte !)

Apparemment le réveil avait du être
quelque peu mouvementé, et la soirée bien arrosée.

Moi aussi j’avais passé une soirée
bien arrosée, mais pas dans les mêmes circonstances !

Plus tard, lorsque j’expliquais à
mes hôtes que j’avais passée la nuit dehors.

Ils furent notoirement surpris,
ah bon ? Saviez vous que deux ours vivaient dans le coin ? Vous avez
eut de la chance !

Je me disais en mon for intérieur,
que sans doutes, avec cet orage de montagne, les ours avaient décidés de ne pas
mettre une patte griffue dehors !

 Ou alors, ils n’avaient pas envie de manger un
plat froid.

 Car, voyez vous, avec cette chute de grêlons
intempestifs, j’aurai pu être transformé en sorbet !

Encore heureux que j’avais ma tente
avec moi et que j’étais enroulé dans mon sac de couchage.

 « Tiens, la viande est déjà emballée ? Se
disait madame l’ours en passant dans le coin où un touriste imprudent
campait ! »

Après une bonne douche chaude, ( je
bénissais la civilisation et ses bienfaits) je dînais d’une bonne soupe à
l’haricot et taquinais les carafes de rakia.

Puis j’allais dormir.

Le lendemain au petit déjeuner, je
reçu toute une cafetière de café, une petite assiette avec du miel, du fromage,
des cerises confites, du pain ,une tomate plus un grand verre d’eau.

La météo n’était guère engageante.

Pour rejoindre le plus proche
refuge, il fallait faire au moins 8 ou 9 h de marche.

Donc, je résolus de rester au chalet,
jusqu’à une amélioration de la météo, et puis de ne plus prendre bêtement des
risques inutiles.

Le temps était très changeant.

Par moment, vous étiez cernés par
une brume épaisse, avec ce sentiment fantastique que le chalet devenait une
petite île perdue au milieu de nulle part.

Sensation de flotter dans l’ouate.

Pas grand-chose à faire, sinon
attendre le bon vouloir climatique.

Pour passer le temps, j’apprenais
quelques rudiments de bulgare.

Magoué : la brume/  mechka : l’ours /
dobèrdèn :bonjour/

Dobré vetcher : bonsoir /
doberdèn kaksi ?: bonjour ça va ?

Dobor appétit : bon appétit /
ena masa : une table / eno dété :un enfant / edine mouch : un
homme / edna géna : une femme

Eno tcha tchâ vino, mola ! : un
verre de vin, s’il vous plait !

Et puis  cette fameuse phrase que je répètais
partout :

As kodya po planina sam : Je
marche seul dans la montagne !

Ah oui, j’étais fier de pouvoir dire
une phrase entière.

Pendant trente secondes, on me
prenait pour un authentique bulgare !

Bien souvent, pour se faire comprendre,
il suffisait de dire en levant son verre : Nasdrovié / à votre
santé !

Tous ces mots bien sûr, je les
répétais d’une manière phonétique.

Par la suite à cause des
intempéries, j’allais être bloqué pendant six jours.

Six jours, vous vous rendez compte !

( Six jours de soupe à l’haricot, j’allais avoir suffisamment de gaz pour faire décoller une montgolfière !)

 SUITE DANS UN PROCHAIN BILLET …………..

            ₪₪₪₪₪₪₪₪

Publicités

"

  1. Comme il est tard…je te dirai "lèka noch"…"do outrè"…bonne nuit…à demain! Sais-tu que les haricots se nomment "Bob" ou fassoul?…Quand tu retourneras …tu pourras commander de la "fassoula soupa"…ça doit te manquer, ici !!! A tout bientôt…pour un autre menu, peut-être???

  2. Tu auras eu 6 jours pour apprendre le bulgare et apprivoiser la fassoula soupa.Je suppose que tu as quand même quitté le refuge pour voir les alentours (façon mongolfière), non? ça éloigne les ours.

  3. mdr!!pauvre christian!!nous avons eu dans ma région à la même époque une mini tornade de grêlons qui a bosselé ma voiture et fais de gros dégats!!arbres arrachés etc terrible!!!j\’ai eu très peur!! !christian emballé!! rires!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s