Péripéties bulgares ( 8)

Par défaut

₪₪₪₪₪₪₪₪

Voila déjà trois jours que j’étais à
Monima Polyanna.

 La montagne était encore impraticable, il
fallait patienter avant l’annonce d’une probable éclaircie.

Un matin, les patrons Malina et Rouman,
furent plongés dans des comptes qui paraissaient fastidieux à faire, pourtant j’étais
le seul client .

J’avais reçu comme p’tit déj, un œuf
dur, du fromage siréné, du paté, (dont 
je n’étais pas arrivé à déterminer la composition) plus de la confiture
et du pain.

 Je me rabattais sur le pain et la confiture.

 Le pain et les œufs étaient faits dans la
maison.

Vraisemblablement, seulement le
pain, car ce n’était pas Malina qui avait pondu les œufs !

 Il pleuvait non stop, c’était affligeant, mais
quoi faire d’autre, sinon attendre.

Les distractions n’étant guères
variées, dans la montagne.

J’avais le sentiment frustrant
d’être comme un muet ou un moine ayant prononcé ses vœux de silence.

Quand on ne connaît pas la langue,
la conversation devient limitée.

Je me demandais pour combien de
temps, j’allais rester dans ce chalet.

J’étais pris en otage par les
intempéries.

Finalement, arriva deux jeunes
garçons bulgares.

J’étais très content de pouvoir
enfin parler l’anglais et le français.

Nikola parlait anglais et Nasko  français.

J’en avais marre, de tourner comme
un ours en cage.

Malgré tout, entre deux averses,
j’arrivais à me promener.

 Mais les prairies et les bois étaient
tellement humides, que je revenais systématiquement trempé.

Ils étaient accompagnés d’un petit
chien.

Il nous a suivi depuis le refuge de
Mourgana, expliqua Nikola.

Au début, nous ne voulions pas de ce
chien, mais nous eûmes mal au cœur, alors, nous lui avons donné à manger, depuis
il nous lâche plus.

Heureux de faire la connaissance
avec de la jeunesse bulgare.

 Des jeunes gens instruits avec qui je pouvais
parler la belle langue de Voltaire et de Shakespeare.

 Nous partageâmes nos vivres (il ne me restait
plus qu’un peu de halva, des abricots, des raisins secs, un demi pain et puis
ces boites de converses que m’avait donné Yourgo, le khijâr du refuge de
Mourgana )

A propos de ces boites de conserves,
je n’avais pas osé les ouvrir, tant elles me paraissaient suspectes.

Les dates étant périmées, dépassées,
obsolètes, et plus que ça encore !

J’avais accepté l’offre de Yourgo,
pour ne pas lui faire un affront.

Il y en avait même une qui était
rouillée !

Il pensait sans doutes que je
mourrais de faim !

 Finalement, je les offris au chien de mes
futurs compagnons de route, qui ne fit pas tant de manière pour les boulotter !

Nous partîmes très tôt le matin. (levée
de la troupe à 5h)

Après un petit déjeuner sommaire,
nous arpentâmes la montagne en direction du village de Anton, dans la vallée en
contrebas.

C’était la meilleure solution, il
fallait redescendre au plus vite, avant que ne gronde à nouveau le ciel, et qu’il
ne se charge d’une lourde moisson de pluie.

Au regard de ma dernière  expérience, je n’avais plus envie de m’aventurer
seul dans la montagne.

   
A     S U I V R E   …………………

₪₪₪₪₪₪₪₪

Publicités

"

  1. A te lire…je me retrouve 35 ans en arrière dans ces fameuses montagnes…rien n\’a donc changé là-bas…pas même les boîtes de conserves périmées!!! A propos, Zory m\’a confirmé que la soupe de haricots est un "plat national"…Elle m\’en donnera la recette pour que tu puisses en faire chez toi…ça doit te manquer!!! A + dans la vallée! Bon week-end!

  2. c\’est bien ce que je pensais, le mauvais temps s\’acharne sur les petits belges courageux !Et à Malina, maligne à demi ! Je te le dis, c\’est ELLE qui a pondu les œufs ! Quoi, tu ne me crois pas ?Dis, ils veulent empoisonner les touristes, là-bas ?

  3. Et dire que la Belgique passe pour un pays pluvieux…………..on a eu un très beau mois d\’août, tandis qu\’en Bulgarie ………… !!! Pauvre Christian, trempé sans cesse comme une soupe (de haricots )………Ah oui, au fait, Christian n\’est pas vraiment un ptit belge….. devinez sa nationalité !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s