Rigoletto ma no troppo

Par défaut

Rigolade

Chacun devrait connaître l’ordonnance de
janvier 1847,
la fameuse ordonnance Dunoyer et Segonzac par laquelle il
est rappelé aux condamnés à mort
qu’une exécution est un événement
sérieux et qu’il est strictement interdit de rire
 ou de plaisanter sur
l’estrade afin de provoquer gaieté et rigolade dans le public.
Publicités

"

  1. Ben alors! je ne vais pas rigoler..Non, je ne connais pas cette ordonnance, il faut dire que je ne me rappelle de rien du tout ou presque de mes cours d\’histoire…

  2. jamais entendu parler de ça mais je crois que je vais chercher un peu plus. bisous, j\’ai bien rigolé mais ne craint rien, la peine de mort est abolie, non ? De quoi aurais-je peur ?

  3. Vers 1912, le shah d\’Iran se rend à Paris. Ayant envie d\’assister à une exécution, on le mène boulevard Arago. La tête tombe trop vite au goût de sa Majesté, qui dit n\’avoir rien vu et réclame une seconde chute du couteau. Quand on lui répond qu\’il n\’y a plus de condamné, le Shah dit :"Ce n\’est rien, prenez ce monsieur…" Il désigne alors le chef du protocole, Mr Mollard, il a l\’air triste, une longue barbe noire. Le malheureux en fera une jaunisse. Tiens voilà ce que j\’ai trouvé sur les "histoires autour de l\’échafaud" ! OHHHHH

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s