Archives Mensuelles: octobre 2009

Ένα κόκκινο σημάδι – Βασίλης Λέκκας

Par défaut

 

Vassili Lekkas  /  éna kokkino simadi

 

Publicités

Suggestion de livre

Par défaut

Des lyres et cithares. La musique dans l’Antiquité

Précédé d’un entretien avec Annie Bélis

Résumé   |  
Sommaire
  |   Fiche technique

La musique occupe une place fondamentale dans la vie antique. De la
ville à la campagne, elle rythme les moments importants de la vie, les
fêtes privées, les mariages et les enterrements ; elle accompagne le
travail des rameurs et l’oisiveté des puissants. Traversant les classes
sociales, elle est l’outil de séduction des prostituées des bas-fonds
autant qu’un instrument au service de la splendeur des rois, de la
religion et de la Cité.
Cet usage étendu lui vient de ses pouvoirs
étonnants et ambivalents : la musique de l’Antiquité précède les armées
car elle sait donner du courage aux guerriers, elle est un remède dont
usent les thérapeutes car elle guérit des blessures de l’âme et du
corps. Elle peut rendre sage et fou en provoquant le délire, adoucir
les mœurs comme renverser les lois. Ces qualités en font un thème
récurrent des mythes, l’objet d’étude favori du premier des
philosophes, Pythagore, et un sujet de fascination pour les penseurs :
la musique révèle le divin, l’ordre et les nombres mathématiques autant
que la complexité des affects humains, le désordre et le sensible.
Plus de 150 extraits de textes anciens, issus des traductions des
Belles Lettres, accompagnés d’une courte présentation permettant d’en
faciliter la lecture montrent quelles étaient les différentes musiques
des Grecs et des Romains, comment elles étaient jouées. Ces textes
racontent aussi la vie des musiciens, les grands airs des divas, les
plaintes des joueuses de flûtes et les couacs des « cithares-héros »
antiques.

Langue
français
Éditeur
Les Belles Lettres

330 p. (2010)
ISBN-10
2-251-03010-7
ISBN-13
978-2-251-03010-4
Prix
13,00

Voila, je pousse aussi une gueulante.

Par défaut

₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪

Voila, je pousse
aussi une gueulante.

On n’arrête pas
de me vanter les beautés idylliques de 
Aywaille ou Hawaï, ou d’autres endroits du globe, mais savez vous que
nous avons également près de Bruxelles de véritables perles injustement
ignorées ?

Connaissez vous
Steenokerzeel, près de Vilvoorde, pas loin du canal de Willebroek ?

Une pure
merveille vous dis je.

Souvenez vous de
cette fameuse chanson : I can’t get no Steenokerzeel , interprété par les :
Het rollend stenen , groupe de Steenokerzeel très connu à l’époque .( on
sait par la suite ce qu’il en est advenu de cette chanson et de son plagiat.)

Et puis cette
autre chanson très connue également et qui était sur toutes les lèvres :
Tout ça n’vaut pas un clair de lune à Steenokerzeel / je pourrai ajouter :
Supplique pour être enterré à la place de Steenokerzzel, interprété par Gorg
van de Brouwer /  Il est 5h Steenokerzeel
s’éveille / Si tu va à Steenokerzeel, n’oublie pas de monter là haut, etc etc ….

( et bien d’autres
chansons)

Et les films qui
parlent de Steenokerzeel  / Ce fameux : Steenokerzeel brûle t’il ?
/ Docteur Jivago à Steenokerzeel /

Autant en emporte
Steenokerzeel /  Riffifi à Steenokerzeel/

Steenokerzeel est
un long fleuve tranquille / Le bon, la brute et le truand à Steenokerzeel / Un
taxi pour Steenokerzeel /

Qui a peur de
Virginia Steenokerzeel ? / Le retour d’Alien à Steenokerzeel /  La vita e bella à Steenokerzeel  / etc
etc … (la liste est longue) Sans oublier la littérature comme par exemple :
J’rai cracher sur Steenokerzeel  / Un
homme se penche sur Steenokerzeel /  De
Steenokerzeel considéré comme un des beaux-arts /  Les mystères de Steenokerzeel , etc etc ….bien
entendu, je raccourci cette liste, je n’ai pas envie de vous rendre jaloux de l’immense
popularité de Steenokerzeel et de ses joyaux.

A vous découvrir
ses merveilles.

Pour arriver à Steenokerzeel,
prendre le bus de Lijn à la gare du Nord et demandez un billet pour……
Steenokerzeel !

Envoyez moi un
message pour me dire vos impressions.

La grande
spécialité de Steenokerzeel, c’est les nains de jardin. / Steenokerzeel étant l’exportateur
mondial des nains de jardin.

Gros bisou à tout
le monde.

Mes valises sont
prêtes, et dès demain je pars pour Steenokerzeel, mon rêve sera enfin réalisé.

₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪

PHOTO DE STEENOKERZEEL