La curiosité et la gourmandise

Par défaut

۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩

Des anecdotes, j’en ai des tas à vous narrer (des rigolotes et d’autres plus navrantes, mais bon, c’est la vie)

Il fut un temps où l’on pouvait encore exposer son artisanat, rue des Bouchers à Bruxelles.

A présent, il faut des autorisations, des permis et que sais je encore.

Quoiqu’il en soit, la rue des Bouchers est devenue à la longue trop touristique, c’était déjà un peu le cas à l’époque.

Vous aviez au milieu de la rue, une sorte de café qui était le rendez vous oblige de tous les artistes, hippies et autres marginaux.

Ce bistro de quartier se nommait : Le Welkom.

Plus loin, se trouvait le bistro : Le Président, et dans la petite rue des boucher se situait un autre troquet : La Casa Félipe.

Même qu’un jour, ce bistro avait brûlé d’une manière qui était restée mystérieuse (l’appât de la prime incendie ?) Le nouveau patron du café manquait pas d’humour ou de culot, (ou les deux) car il avait apposé une pancarte où l’on pouvait lire : La  Casa Félipe vous attend dans son nouveau décor flambant neuf, rue du marché aux fromages ! (entre nous, dans cette fameuse rue du marché aux fromages, on y vendait pas que du fromage mais des choses certainement moins anodines ou inoffensives ! ) Beaucoup d’artisans exposaient dans la rue des bouchers et dans le quartier de  L’îlot sacré*

Il y avait une vie artistique, et pas uniquement des restos, des marchands de soupe, alignés l’un à côté des autres, comme c’est le cas à présent.

Et, ce n’étaient pas nécessairement les meilleurs restaurants de la ville, mais sûrement les mieux situés, n’étant pas très
éloignés de la Grand-Place et des autres endroits stratégiquement touristiques.

J’exposais mon artisanat, juste devant le café Le Welkom.

A l’époque, je travaillais à la gravure sur cuivre et je fabriquais des bracelets et des colliers.

Le procédé consistait à peindre avec un vernis spécial un motif, un dessin,sur une plaque en cuivre et puis de faire baigner le tout dans un bain de perchlorure de fer.( que je nommais plaisamment : Le Père Chlorure de Fer….. wouaf wouaf wouaf , trop drôle !!!) On utilisait également de l’acide sulfurique ou un produit analogue, je ne me souviens plus.

Il fallait une autorisation spéciale pour obtenir ce produit.

Il est vrai que ça piquait un peu plus que du Champagne !

Un jour, j’avais oublié des pièces dans le bain d’acide, elles étaient ressorties à l’état de dentelle.

Néanmoins, je profitais de l’accident pour les retravailler.

Par la suite, je réussissais à vendre mes bracelets-dentelle, qui semblaient avoir leur petit succès.

Comme quoi, beaucoup de choses se découvrent d’une manière empirique.

Dans cette rue, travaillaient également Pierre et Bernadette.

Ils fabriquaient de très élégants sacs en cuir et aussi des broches et des bracelets dans la même matière.

A propos d’eux, j’ai une anecdote à vous raconter (c’est pourquoi ce billet  se
nomme : La curiosité et la gourmandise) Nous étions très intimes, l’un allait chez l’autre etc….

Un jour d’été, comme je passais dans leur quartier, l’idée me vint d’aller  dire bonjour chez mes amis.

Je fus très déçu en trouvant la porte de la maison fermée.

Finalement, j’arrivais à rentrer dans le domicile, en pénétrant par la petite fenêtre des toilettes, qui était ouverte.

Bong ! Je tombais la tête première sur le sol.

Rien de bien grave, même pas mal ! Je sais, cette façon d’intrusion chez autrui peut sembler peu courtoise.

Mais bon, je n’étais pas non plus un cambrioleur ! (ça c’est pour la curiosité)

Il faisait chaud, car l’été affolait le mercure.

J’avisais une bouteille de limonade, que je bus d’un trait.

Horreur !!! Ce n’était pas de la limonade mais du savon à vaisselle qui avait été mis dans une bouteille de limonade ! ( ça c’est pour la gourmandise) J’avais ce goût atroce de savon dans la bouche !

Je me rinçais abondamment la bouche tout en vomissant furieusement  dans l’évier.

Plus je buvais de l’eau, plus ça moussait, c’était vraiment pénible !

Finalement, j’étais arrivé à éliminer le produit, mais j’avais des hauts le cœur.

Lorsque mes amis arrivèrent, ils furent d’abord très surpris de me voir chez eux ( mais pas fâchés non plus)

J’étais vert comme la couleur du savon à vaisselle. ( je ne dirai pas la marque, pas de publicité sur mon blog !)

Peut être que je faisais des bulles, mais je ne me souviens plus de ce détail !

Par la suite nous avions bien ri de cette mésaventure.

Mais pourquoi avoir mis du savon dans une bouteille de limonade ?

Nous étions loin de penser que quelqu’un aurait pris cela pour de la limonade ! Rétorqua un peu penaud et désolé mon ami
Pierre.

Toujours est il, j’avais été bien puni de mes petites indiscrétions qui étaient certes sans gravité.

Pierre et Bernadette étaient de chouettes amis.

Pierre en outre était souvent perdu de dettes.

Il étalait les factures sur la table de la cuisine et les épluchait, tandis que Bernadette quant à elle, épluchait les patates.

Il n’était pas le champion de la comptabilité  ou de l’économie.

Il regardait ces factures, d’un air fâché et navré, ne comprenant pas grand-chose quand à la justification d’un payement, le
recouvrement d’une dette etc…..

Il se retournait vers Bernadette en disant : Bernadette, j’en ai marre des dettes ! Toujours des dettes Bernadette !

Moi, je rigolais dans mon coin, trouvant marrant et riche dans sa rime, cette phrase maintes fois répétée : J’en ai marre des
dettes Bernadette !( un nom prédestiné ?)

La pauvre Bernadette, se contentant d’éborgner les yeuxnoirs de ses patates en évitant ceux de son mari qui luisaient par la colère !  Fort heureusement, son courroux passait vite et rapidement,
il embrassait sa p’tite Bernadette en se confondant d’excuses.

Et si Pierre se serait appelé : Arthur ? « J’en ai marre des factures Arthur !!! »

Allez, salut et bien le bonjour dans vos maisonnées respectives !

۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩۩

Publicités

"

  1. Elles disparraissent ces rues de camelots, les artisans aussi se cachent, heureusement qu\’il y a des rencontres organisées pour les re découvrir.Amusante anecdote pour un matin de dimanche.Bonjour à toi.

  2. tu m\’as bien fait rire avec tes bracelets dentelles rongés par l\’acide et surtout boire du détergent vaisselle ! je t\’imagine comme un poisson en train de faire des bulles!!mdr tu as eu de la chance de ne pas être encore plus malade!! bisous chris!!

  3. non mais dis donc, tu es sûr d\’avoir bien digéré la "limonade mr Propre" ? Quand je lis tes anecdotes, j\’ai quelques doutes ! Je me suis toujours demandé pourquoi Jean avait fait mettre des grilles à la petite fenêtre des WC. je le sais maintenant… mais vu la corpulence des voisins, il m\’étonnerait fort qu\’ils puissent passer par là ! hi hi hi

  4. ça alors, t\’es terrible toi…………………entrer par la fenêtre du W.C. pour se faire buler????????Et si t\’étais tomber dans la cuvette imbibée de détartrant……….tu serais devenu en dentelle????Vas voir ce qu\’ils mettent dans leurs produits W.C.??????????????????,Bon si tu passes par chez moi, tu vas par l\’arrière, tu montes sur la plate-forme, tu soulèves une des fenêtres de toiture….et tu verras où tu tomberas…………….C\’est vrai que ces vieux quartiers de Bruxelles ont perdu avec cette " commercialisation anarchique"…..A bientôt( W.E. prochain): pour une petite chope à l\’H2 SO4??????????et TNT pour Brigitte……ou une bière pression??????????Pipounette qui est nette…..ce matin

  5. c\’est super çatu m\’as bien fait riremais fabrique tu encore de jolis colliers et braceletset travaille tu toujours le cuivre????parfois le temps ne nous permet plus de faire les choses que l\’on faisait avantet c\’est dommageje suis certaine que tu réalisais de petites merveilles entre deux bulles de savons….bisous à toi et bon dimanche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s