Nouvelle collection : Les Belles Lettres.

Par défaut

 La première collection au monde de textes classiques chinois en édition scientifique bilingue 


À paraître en mars 2010

     

Le Quid

Rythme de parution :
3-4 volumes par an.
Format :
12,5 cm x 19 cm avec rabats.
Papier couverture :
Rives Tradition.
Papier intérieur :
offset saumon Vizille.
Introduction :
– tradition manuscrite,
– présentation de l’auteur et de son oeuvre,
– contexte historique,
– présentation de l’ouvrage,
– réception du texte,
– postérité,
– historique des éventuelles traductions.
Apparat critique :
– notes philologiques,
– notes de traductions.
Annexes :
– cartes,
– chronologie,
– généalogies,
– glossaire,
– bibliographie,
– index.


Le programme

Dix-neuf poèmes anciens, traduction par Jean-Pierre Diény.
WANG CHONG, Les Traités sur la divination, la providence et le destin dans la « Balance des discours » (Lunheng) (époque Han), traduction par Marc Kalinowski.
SU SHI, Les Commémorations (époque Song), traduction par Stéphane Feuillas.
Anonyme, Écrits de maître Wen (Wenzi) (époque Han ?), traduction par Jean Levi.
Anonyme, Les Quatre Traités sur « l’Art de l’esprit » recueillis dans les « Écrits de Maître Guan » (Guanzi) (fin des Royaumes combattants ou époque Han), traduction par Romain Graziani.
Anonyme, Le Compendium des cinq agents (Wuxing dayi) (dynastie Sui), traduction révisée avec une introduction nouvelle par Marc Kalinowski.
Anonyme, Le Livre de la grande paix (Taiping jing) (époque Han-Six dynasties), traduction partielle par Grégoire Espesset.
Anonyme, Le « Traité des figures célestes » dans les « Écrits du Prince de Huainan » (Huainanzi) (époque Han), traduction par Marc Kalinowski.
Correspondance entre Zhu Xi et Lu Xiangshan (dynastie Song), traduction par Roger Darrobers et Guillaume Dutournier.
LIU ZHIJI, Traité de l’historien parfait (Shitong) (dynastie Tang), traduction par Damien Chaussende.
YI I, nom de plume de YULGOK (1536-1584), Les Classiques du néoconfucianisme. Corée XVIe siècle. Principes essentiels pour éduquer les jeunes gens, traduction par Isabelle Sancho.
Anonyme, Écrits de maître Lie (Liezi) (époque Han), traduction par Jean Levi.


Dispute sur le sel et le fer

Texte présenté, traduit et annoté par Jean Lévi

Porté au rang des classiques chinois, La Dispute sur le sel et le fer retranscrit
les répliques échangées en 81 avant J.-C. au cours d’un conseil
impérial,  dont le point de départ est la question du monopole du sel
et du fer, décrété quarante ans plus tôt comme moyen de renflouer le
Trésor épuisé par la guerre contre les Huns et quelques autres
barbares. Il s’ensuivra une controverse générale sur la manière de
gouverner, entre d’une part, des tenants de l’école des Lois, pour
lesquels les questions de morale n’ont aucune part à tenir dans le
domaine politique, et d’autre part, des érudits confucéens et des sages.
Ce texte, transmis par Huan Kuan dans la seconde moitié du Ier
siècle avant notre ère, constitue à la fois un témoignage de première
main et sans fard sur les conditions de vie concrètes et sur les mœurs
politiques de cette époque lointaine, et une mine de réflexions
atemporelles sur l’art de gérer une société.

Langues
chinois, français

LXXII – 739 p. Index. Bibliographie. Cartes. (2010)
ISBN-10
2-251-10002-4
ISBN-13
978-2-251-10002-9
Prix
29,00
Publicités

"

  1. J\’ignore s\’il y a beaucoup de sinophiles à Liège !Enfin, c\’est une expérience eunuque au monde…. heu, je voulais dire UNIQUE au monde !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s