Archives Mensuelles: mai 2010

suggestion de livre/ les penseurs libres de l’islam classique

Par défaut


 

L’interrogation sur la religion chez les penseurs arabes indépendants

Auteur
:

Dominique
Urvoy

Editeur
:

Flammarion

Résumé

Professeur d’islamologie à l’université
de Toulouse, l’auteur présente une douzaine de penseurs de langue arabe
de la période du califat abbasside dont l’attitude peut être qualifiée
d’indépendante. L’image de repli doctrinal que donne aujourd’hui l’islam
ne devrait pas faire perdre de vue la précocité de l’apparition en son
sein d’un esprit critique.

Publicités

Recette confiture de fleurs de sureau

Par défaut


  Facile à préparer….

  • 15
    ombrelles de sureau
  • 1 litre d’eau environ
  • 1 kg de
    sucre
  • 6 grammes d’agar-agar*
  • 1/2 citron

 – Récoltez
une quinzaine d’ombrelles de sureau bien épanouies et sèches.

Choisissez des
sureaux dans des haies au bord de petits chemins, loin des champs
cultivés, des
prairies artificielles ou des route pour éviter les polluants. Evitez
les sureaux cultivés, certains ne sont pas bons. Choisissez
des fleurs propres.


– Découpez les fleurs de sureau en enlevant le
maximum de tige.

Ne
lavez pas les fleurs cela enlève une partie du parfum.

– Mettez
les fleurs dans une bassine à confitures et les couvrir d’eau
frémissante
(environ 1 litre
).

Couvrez
la bassine avec un linge propre et laissez infuser 3 jours en remuant de
temps
en temps.

– Égouttez
les fleurs et pesez le jus obtenu.

– Ajoutez
un poids équivalent de sucre et portez à ébullition en remuant.

– Ajoutez
l’agar agar et le jus d’un demi citron (le citron favorise la
gélification).

– Faites
cuire à feu réduit,

lorsqu’une cuillerée à café de préparation
posée sur une soucoupe froide
gélifie c’est prêt.

Remplir
les pots à confiture préalablement ébouillantés, les refermer
hermétiquement et
les retourner pour stériliser le couvercle.

 On
peut ajouter 500g
de pommes vertes :

Mettez

1.5 litre d’eau pour infuser les fleurs
de sureau et faites comme précédemment.

Lavez
les pommes coupez les en petits morceaux, ajoutez l’infusion de sureau
et
portez à ébullition.

Ajoutez
le sucre et le jus du demi citron, il n’y a pas besoin d’agar agar, la
pectine
des pépins de pommes assure la gélification.

Faites
comme une gelée de pommes et mettez en pots comme précédemment.


la bataille du mixeur

Par défaut

Comme il me reste un peu de salade, des patates, des fanes de colza, des fanes de fenouil, (et oui,  » fane de fenouil « , pourquoi pas ? J’étais bien fane de David Bowie, il y a quelques années de cela !) de la roquette et quelques rondelles de carottes, je décide de faire une bonne soupe

.C’est une excellente idée, pensais je.

Alors je me mets à l’ouvrage, j’empoigne l’économe et je découpe le plus finement possible, tous ces merveilleux légumes si goûteux, car biologiques.(goûteux et à peine plus coûteux que les autres) J’en avais l’eau à la louche, à la mouche, à la babouche, heu !!!… voila, voila, l’eau à la BOUCHE… ouf !!! ( avec un humour pareil je
serai sûrement hors concours pour le prochain festival  d’humour de
Rochefort !) Un p’tit hic, je ne possède pas de mixeur et donc, je m’en vais quérir chez ma voisine cet objet inhérent de toute cuisine contemporaine.Ho là là, un mixeur ? Je ne sais même plus où je l’ me répondit elle. Attends un instant, je vais le chercher…
Quelques minutes passent…. c’est le silence radio…. ( wouaah , quel suspens haletant !!!) Non, ce n’est pas vraiment le silence radio,
car à la radio on donne le  » concours reine Elisabeth « , tandis
que moi, je suis le roi de la soupe ! Voilàààà, j’ai trouvé, et elle me tend la chose !

Drôle d’outil en effet, sorti d’un catalogue
des arts ménager de 1952. ( mais pas plus tard, alors !)

Ça pèse deux kilos, et je trouve même pas l’endroit
où je suis sensé ajuster les deux fouets.

Enfin, j’arrive à brancher le bazar. Tudiiiieu !!! Pour mixer, ça mixe…à mort  !!!

J’ai tapissé une partie du carrelage de ma
cuisine avec les débris de légumes qui dégoulinent jusque dans l’évier ! Je dois me  protéger en utilisant un couvercle tel un
bouclier pour éviter d’être ébouillanté !

A mon humble avis, à l’époque, on devait
fournir également l’imperméable avec le mixeur ( la paire de bottes était en
option ) De surcroît, je devrai refaire ma vaisselle (
pas le carrelage, faut pas pousser, non plus !) qui a été copieusement et
furieusement aspergée

Alors, ça va le mixeur ? me dit la voisine

Heuuu !! oui oui c’est ok , lui dis
je en crânant ! Si tu veux, je te le donne ajoute t elle, je ne
m’en sers jamais ! Ah, bon ? Heureusement qu’elle avait  ajouté cette précision !

Je nous vous dirai pas la marque de cet engin, je ne veux pas être responsable d’un homicide involontaire !

Allez, ciaooo, je vais manger ma soupe….Enfin,
du moins ce qu’il en reste … dans la casserole !

 

 

 

suggestion de livre / Dictionnaire amoureux du ciel et des étoiles

Par défaut


Depuis
la nuit des temps, les hommes scrutent le ciel,
l’interrogent,
le poétisent et le dramatisent
.Tout dans l’univers change, bouge, et a une histoire.


L’univers a un début, il a un présent et il aura
un futur.
Les étoiles sont impermanentes, elles naissent, vivent
leur
vie et meurent. Pas à l’échelle du temps d’une
vie humaine de cent mais sur des millions, voire des
milliards d’années.
Comment l’infiniment petit a-t-il accouché de l’infiniment

grand ?
Comment l’univers tout entier avec ses centaines de
milliards
de galaxies a-t-il jailli d’un vide microscopique ?
Comment le soleil et la lune sont apparus ?
Nous sommes tous des poussières d’étoiles, nous
sommes donc les enfants du temps.

Trinh Xuan Thuan est né à Hanoï, au Vietnam.
Il a étudié au California Institute of Technology
et à l’université de Princeton aux Etats-Unis
où il a obtenu un doctorat en astrophysique. Depuis 1976,
il enseigne cette matière à l’université
de Virginie. Il est enfin l’auteur de nombreux livres et
best-sellers
dont La Mélodie secrète et Les Voies de la lumière.


Extraits

«
Issu d’un vide rempli d’énergie, l’univers
n’a cessé de montrer sa créativité et
son inventivité pour gravir l’échelle de la complexité.
»« Un des spectacles de la nature parmi les plus magiques
et
sans doute le plus évanescent est l’arc-en-ciel, cette
arche multicolore qui surgit au milieu des gouttes de
pluie à
la fin d’un orage. Une arche dont la taille majestueuse,
l’harmonie
des couleurs, la perfection de la forme semi-circulaire
commandent
l’admiration. Un spectacle lumineux qui jette un pont
entre
poésie et science. »

« Les lois physiques, chimiques et biologiques étant
universelles, il serait bien étonnant que nous soyons
seuls
dans notre galaxie, qu’il n’y ait pas quelque part
d’autres
êtres capables de se poser des questions sur l’univers
et de s’émerveiller devant la beauté et l’harmonie
du monde. »«
La Lune est née de la Terre. On pense que c’est le choc
retentissant d’un bolide fou contre notre planète qui
l’en a arrachée- et qui est donc responsable de notre
satellite. »

«
Je frémis quand je pense que la lumière de cette galaxie
qui parvient maintenant jusqu’à mon télescope
a commencé son voyage inter galactique avant même que
certains atomes de mon corps n’aient été forgés
par l’alchimie nucléaire d’une étoile massive
! »

« La théorie de la relativité d’Einstein
nous dit que plus on va vite et plus le temps ralentit,
jusqu’à
s’immobiliser complètement quand la vitesse de la lumière
est atteinte. Ainsi, pour la lumière, le temps est figé.
Il ne passe plus. Seule la lumière a trouvé le secret
de la fontaine de Jouvence : elle seule ne vieillit
jamais, car
elle seule voyage à travers l’espace à la vitesse
de 300 000 kilomètres par seconde. On peut dire que le
temps
n’existe plus pour la lumière. »


Electric Gypsyland

Par défaut