suggestion de livre / L’art culinaire / Apicius

Par défaut

APICIUS

L’Art culinaire

Texte établi, traduit et annoté par J. André. 4e tirage

Gavius Apicius, ami de Tibère est entré dans
la légende impériale pour avoir porté la gloutonnerie à des extrêmes
inouïs. L’auteur de L’Art Culinaire s’est fait connaître par ses
extravagances culinaires en inventant des plats tels que le talon de
chameau ou les langues de flamants, mais aussi par les dépenses
somptuaires que nécessitaient ses festins. On raconte même que, dans
l’obligation de restreindre son train de vie, il se serait empoisonné.
Même si la version que nous possédons est sans doute largement
postérieur à Apicius et daterait probablement des années 400, L’Art
Culinaire
, n’en constitue pas moins pour nous un précieux témoignage
historique, tant sur les goûts de l’époque que sur les techniques de
conservation des aliments.

La présente édition retrace
brièvement la vie de celui qu’Isidore nommait « le premier ordonnateur
de la cuisine » et propose une étude substantielle de la littérature
grecque et latine. En effet, la littérature culinaire était dans
l’Antiquité très développée avec des auteurs comme Chrysippe de Tyane,
et liée à la diététique. La langue de ce texte tardif est ensuite
analysée, tandis que l’histoire, complexe, est relatée en détail. Les testimonia,
le plus souvent de Sénèque, précèdent le texte, complétés par les Extraits
d’Apicius
par Vinidarius. L’ouvrage est en outre enrichi d’un
commentaire, d’un Index Nominum et Locorum, d’un Index
Mensurarum
et Ponderum, d’un Index plantarum, d’un Index
Utensilium
, ainsi que d’un Index Ciborum.

Langues
français, latin

XXXII – 472 p. Index. (1974)
ISBN-10
2-251-01006-8
ISBN-13
978-2-251-01006-9
Prix
33,00
Publicités

"

  1. Bon, la prochaine fois que je viens manger chez toi, inspire-toi de ce bouquin, mais de grâce pas de langues de chameaux farcies aux talons de flamants en sauce……………..Gavius : prédestiné son prénom….!

  2. surtout pas aux talons de flamants, ça peut être indigeste!!!mdrrrr! faut essayer, tant que je n\’ai pas goûté, je ne dis pas que je n\’aime pas! bon après-midi christian et pas na!!!lol!bises!

  3. Ouais surtout que les langues de flamands…. heu , pardon, de flamants ça devient difficile à obtenir..En ce qui concerne les langues de flamands, elles sont plus faciles à trouver en Belgique, mais elles ne sont pas toujours très bonnes à avaler !!!

  4. La prochaine fois, je mettrai au menu : Talons de flamand à la sauce "moedertal* " accompagnés de langues de chameau sur sa bave mousseuse ( en dessert….!!!!)*moedertal : jeu de mot incompréhensible pour nos voisins français ( mais pas pour les bruxellois et les autres " belgicains ")

  5. Alors, j\’essaie de traduire : langue maternelle, c\’est ça ?Pas de sauce Madère………. hélàs……………..ben oui Madère, c\’est loin de la Grèce…Héllas…………

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s