Trafic de frites

Par défaut

Contrebande de frites à la
frontière franco-suisse

Les douaniers
suisses ont intercepté jeudi une cargaison d’une tonne de frites
congelées importées frauduleusement de France, ont annoncé les
gardes-frontière helvétiques.

La marchandise, transportée par un
commerçant suisse, était destinée à la revente dans des commerces
suisses. Le véhicule transportant les frites de contrebande a été
intercepté dans le Val-de-Ruz (canton de Neuchâtel, ouest) après son
passage en douane, a précisé le Commandement des gardes-frontière de la
région Neuchâtel-Jura. Le fraudeur a dû s’acquitter des frais de
dédouanement ainsi que d’une lourde amende, dont le montant n’a pas été
précisé. La camionnette suspecte avait été repérée par les douaniers la
semaine dernière, à sa sortie du territoire suisse. Les déclarations du
conducteur au sujet du véhicule circulant à vide avaient mis la puce à
l’oreille des douaniers, qui ont alors décidé de mettre sur pied une
surveillance.

Publicités

"

  1. C\’est plutôt une histoire suisse, non ? ! ( franco-suisse) Il y a des ateliers à Bruxelles où l\’on fabrique des "faux trous de gruyère " que l\’on exporte ensuite vers Bâle et Lucerne. ( ha ha ha !!!)

  2. Manquerait plus que la Belgique se fâche avec la Suisse ! Déjà qu\’entre eux, ça va mal, alors si en plus il y a le feu au lac, où va-t-on ?

  3. moi, ça ne m\’étonne pas que même un douanier suisse repère ce camion de frites. Tu as vu la photo ? Tu as vu la tronche des frites et des patates ? Faudrait être miro pour ne pas les reconnaitre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s