L’animal est il bête ?

Par défaut

Il y a un mystère animal dont le moindre mérite n’est pas de résister à la pensée : s’agissant de la question animale, le propos des philosophes, aussi grands soient-ils, est en général affligeant. Devant la bête silencieuse, profonde, énigmatique, le discours philosophique (et même scientifique), enlisé dans l’humain, se déprécie et se mord la queue : on croit parler de l’animal, c’est encore et toujours de l’homme qu’il s’agit. Chassez l’humain, il revient au galop…
Rétablir l’animal dans sa dignité ontologique, s’étonner du mépris dans lequel il est tenu au nom de l’Intelligence, dénoncer la bêtise des opinions communes engraissées à la Raison, chasser la honte des origines, telle est l’ambition de cet essai qui combine la réflexion, l’anecdote et le récit métaphorique, pour tenter de rompre le douloureux « silence des bêtes ».

Ps: pour en savoir d’avantage, cliquez sur « fiche technique  » en haut de la page.

Publicités

"

  1. C’est bizarre…mais, en ce qui me concerne, je crois que la parole n’étant pas le seul moyen de communiquer…je trouve que bien des animaux « me parlent »…enfin, je devrais dire, communiquent! Leurs regards, leur gestuelle, en disent souvent bien plus que certains discours creux des humains!!!! Bonne journée!

  2. Je viens juste de vaquer à l’approvisionnement de ma petite volaille sauvage qui s’égaie dans mon jardin…. et celui des voisins. Miettes, graines et boule de graisse. Tant pis, je n’entendrai pas leur merci dans notre langage humain. Mais si je les vois s’attarder devant ma fenêtre, hocher la queue et rouler des yeux ronds, cela me suffira amplement. Je connais même certaines de leurs habitudes, après la ripaille, j’aurai le droit de voir quelques fientes décorer le trottoir qui court le long de la terrasse. Si ce n’est pas dire merci, ça… qu’est-ce que c’est ? 😀
    Bisous Christian. Tu as raison de vouloir refaire le monde, mais n’oublie pas…. il faudra le refaire demain, et encore demain. Nous n’avons pas de cervelle d’oiseau, nous ! Il faut très souvent nous répéter les choses ! 😀

  3. Pauvre animal, l’homme lui attribue même des qualités et défauts. Doux comme un agneau, malin comme un singe, têtu comme un âne, muet comme une carpe, fort comme un lion ou un boeuf…
    L’animal en fait il autant avec l’homme?
    Bonne lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s