Chez Lily, la dame du Périgord…. Au village de Paleyrac

Par défaut

Bonjour les bloguonautes, voici un petit texte de mon séjour chez Lily, la dame du Périgord.

« A partir de dorénavant »

Mon séjour dans le Périgord fut très calme, à vrai dire je me trouvais dans un coin assez perdu.

A près de quatre kilomètres de : Le Buisson de Cadouin, à cinq kilomètres de Siorac, et trente cinq kilomètres de Bergerac. (très bon vin, surtout le Pécharmant)

En quinze jours, j’ai peut être vu trois ou quatre personnes maximum.

Pour les courses alimentaires, je partais avec mon sac à dos et hop, je faisais le chemin en sirotant l’air pur et en sifflotant le bon vin de la région… ou le contraire !

J’allais  tout de même pas envoyer ma charmante hôtesse à ma place !

Quatre vingt onze ans cette année, ça compte !

À partir d’un moment donné, on n’en fait plus la comptabilité, déjà bien heureux de terminer une journée de plus au compteur de la joie de vivre !

Car, il fallait voir ma brave dame, sa vivacité d’esprit, sa bonne humeur, malgré certains maux inhérents à l’âge.

Je ne fais plus le potager à cause d’une double sciatique, mais je m’occupais volontiers du jardin, il y a encore trois ou quatre ans de cela, me disait elle.

Alors, j’empoignais une bêche, un râteau et du courage, et puis je commençais à débroussailler son potager, redevenu à l’état sauvage, tandis qu’elle s’affairait en cuisine pour préparer le repas.

Nous prenions bien évidemment l’apéritif dehors.

Je dois vous narrer tout de même une petite anecdote.

Lily, devait aller en cuisine pour vérifier si le poisson cuisait bien.

Christian, je reviens dans quelques instants, verses nous donc encore un verre de vin.

Je m’exécutais gaiement (faut jamais refuser un ordre, surtout celui là !)

C’est alors que je vis un escargot collé contre sa chaussure !

Tout un symbole ! Je lui expliquais que c’était un bon présage et qu’il ne fallait surtout pas l’écraser…. Je pris le colimaçon et délicatement  le mis dans un pot de fleurs !

Ps: voir ci dessous la symbolique de l’escargot dans le bouddhisme

Les escargots martyrs: Selon une légende, alors que Bouddha était plongé dans une profonde méditation au-dessous d’un arbre, il ne s’aperçut pas qu’il était exposé à une chaleur très forte. Un groupe de 108 escargots le virent et réalisèrent l’importance de ses pensées. Ils décidèrent alors de recouvrir sa tête à l’aide de leurs corps et moururent d’une trop forte exposition au soleil. Ils firent honorés en devenant les martyrs morts pour protéger Bouddha. Sur certaines images, les boucles de ses cheveux ressemblent à des escargots afin de rappeler au monde cette histoire

Publicités

"

  1. Un bon rythme, l’escargot, surtout en cette saison (et puis des boudha de course ca le fait pas) et idéal pour siroter, l’air ou tout autre cru.

    C’est mieux dans le pot de fleur, que le pot au feu (bon, c’est vrai, je l’aime d’amour et de beurre tendre l’escargot).

    Contes nous l’Illiade à Lily 😉

  2. ça me donne envie de partir dans le PERIGORD …en septembre , ce sera réalité !! elle est si généruse cette région .tant par sa beauté que par sa gastronomie …et le PECHARMANT n’est pas le moindre nectar de ce coin de FRANCE …en septembre avec les journées du PATRIMOINE , j’assouvirai à moindre frais les visites guidées des environs de MONTIGNAC …y aura de quoi faire :::lol…….mon époux fait comme toi , il aide à traverser les escargts …et bien souvent je lui dis  » es tu sûr qu’il voulait aller de ce côté là ?  » bon jeudi CHRISTIAN …bises

  3. Siorac… ce nom évoque pour moi la saga écrite par Robert Merle sur un des cadets du baron de Siorac. Une histoire romancée, romantique avec des accents du terroir, des échos de bataille, une étude des faits et mœurs de cette époque qui ont enflammés mon imagination.
    Bien que sachant pertinemment que Siorac n’était que le point de départ d’un roman, je n’ai pu m’empêcher d’y passer au moins une fois… et de casser les oreilles de Jean en lui racontant ce que je me rappelais de ces bouquins. 😀
    Il a la même patience et tranquillité que cet escargot que tu as sauvé des sabots de Lily, qui étaient loin d’être crottés comme ceux d’une que tu connais ! 😀
    Bisous

  4. Trés bien narrées tes vacances dans cette région si belle
    Et Lily super hotesse je vois
    Une cuisiniére hors pair je pense
    Bien l histoire de l escargot
    Tu racontes si bien
    Merci pour ton partage
    Amitié et bis Christian
    Dany

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s