Hominidé inconnu

Par défaut

Un hominidé inconnu côtoyait Lucy il y a 3,4 millions d’années

Image

Menée par Yohannes Haile-Selassie, curateur du Musée d'Histoire Naturelle de Cleveland a mené l'étude sur les huit os de pied découvert en Éthiopie. (Crédits:  Yohannes Haile-Selassie)

Des chercheurs américains ont analysé des os de pied fossilisés vieux de 3,4 millions d’années découvert en 2009 dans l’Arar éthiopien. L’étude, publiée le 29 mars dans Nature, indique qu’un hominidé plutôt arboricole – dont l’espèce reste encore à déterminer – fréquentait cette région en même temps que Lucy, le célèbre Australopithèque.

C’est à Burtele, dans la région de l’Afar, en Éthiopie, que des chercheurs ont découvert, en février 2009, les fossiles fragmentaires d’un pied d’hominidé, dont l’étude vient d’être publiée. La radio-datation du spécimen par la méthode Argon-Argon lui donne un âge de 3,46 millions d’années. Ses caractéristiques le désignent d’une espèce différente – encore non déterminée – de celle de la célèbre Lucy (Australopithecus afarensis), qui fréquentait également le site à cette époque.

« Le pied partiel de Burtele montre clairement qu’il y a 3,4 millions d’années , l’espèce de Lucy, qui marchait sur ses deux jambes, n’était pas la seule espèce d’hominidé vivant dans cette région de l’Éthiopie. Son espèce a coexisté avec des parents proches qui étaient plus aptes à grimper aux arbres« , a déclaré le Dr Yohannes Haile-Selassie, anthropologue au Cleveland Museum of Natural History, directeur de l’étude.

« Cette découverte a été un choc. Ces éléments fossiles représentent des os que nous n’avons jamais vus auparavant. Alors que le gros orteil, préhensile, pouvait se déplacer de gauche à droite, il n’y a pas d’expansion, au-dessus de l’articulation, qui permettrait l’amplitude de mouvement nécessaire pour pousser sur le sol lors d’une marche bipède. Cette créature devait probablement avoir une démarche un peu gauche quand elle se déplaçait sur le sol« , a précisé le Dr Bruce Latimer, de la Case Western Reserve University (Cleveland, Ohio), co-auteur de l’étude.  ( article trouvé sur le site : Maxiscience du 31 mars 2012)

Publicités

"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s